La Classique Pif 2017
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Bilan de la saisie à Saint-Denis de Brompton: 450 plants et 6 000$
 
VOYAGES & GASTRONOMIE
Découvrir le monde à la retraite
Expériences culinaires
Trucs du chef
Découvrir le monde
Découvrir les Cantons
Golf et Académie Longchamp inc.
VOYAGES & GASTRONOMIE /
Expériences culinaires
Lundi, 6 février 2017

Pacini + Moi = Amour


Par Catherine Blanchette, gourmande professionnelle

 Imprimer   Envoyer 
Une autre spécialité du Pacini : une pizza fine.

Je mettrai la table en affirmant ceci: Pacini n'a absolument rien à envier aux restos italiens typiques! Grande chaîne, restaurant familial... oui, mais tout est irréprochable chez Pacini. Tant au niveau de la qualité de la nourriture que de l'ambiance et du service. Voici donc un portrait du beau moment que j'ai passé chez Pacini avec ma grande fille.

Vendredi soir, 18 heures. Je sors ma grande Juliette de 11 ans. On s'est mis belles, elle a même eu droit à un peu de mascara pour l'occasion. Nous sommes accueillies chez Pacini, rue King Ouest, par le propriétaire Jean Valiquette. Une vraie perle, ce monsieur. J'ai toujours aimé l'ambiance chez Pacini; feutrée, lumière tamisée. C'est très chaleureux. On s'installe sur la banquette et bien sûr, ma fille s'empresse d'aller au fameux bar à pain. « Ne te bourre pas trop, chérie, on a un beau repas qui s'en vient. »

Elle commande son traditionnel spaghetti bolognaise et moi... j'ai envie de goûter à tout! Le menu est très alléchant, beaucoup de choix, de belles photos, des informations nutritionnelles pertinentes... Des pâtes aux pizzas fines, des grillades aux poissons ou aux salades... tout a l'air délicieux. On va donc se gâter et goûter à certaines des spécialités de la maison.

On partage d'abord une entrée de fondant parmigiana. Miaaaam! Une trempette chaude au fromage, qui rappelle l'intérieur d'un carré parmesan, sans la friture. On y plonge de bons croûtons assaisonnés, et ma fille et moi nous entendons pour dire que c'est « trop bon ». Vient ensuite une salade César. Et c'est entre autres cette salade que me fait affirmer que la qualité de la nourriture chez Pacini est dîgne des restos italiens typiques. Une belle César, avec du vrai bacon, des câpres rôtis, des croûtons maison... Nous la dévorons!

Entretemps, on s'assure que nous ne manquions jamais d'eau, servie bien froide dans une bouteille de verre. Pour ma part, c'est un détail qui fait une différence plaisante. Parlant breuvage... la belle carte des vins me fait de l'œil. Vraiment. Mais dû à la prise d'un fichu antibiotique, je ne peux pas en profiter. Par contre, de beaux accords mets-vins sont offerts.

Les plats principaux, maintenant. Je me gâte! D'une part, je goûte un nouveau plat de pâtes DÉ-LI-CI-EUX : Mafalda champignons et truffes. Les Mafalda sont des pâtes longues, ressemblant à de minces lasagnes. Elles sont servies avec une décadente sauce à la crème et huile de truffe noire, champignons de Paris et portobello, roquette et parmesan. Si vous êtes amateurs de champignons comme moi, il faut absolument goûter ces pâtes. Au risque de me répéter : un plat sophistiqué et de grande qualité.

Pendant que Juliette déguste un spaghetti bien à son goût, je trouve de la place dans mon estomac pour goûter une autre spécialité du Pacini : une pizza fine. Étant folle de cette verdure, je choisis la pizza roquette et proscuitto. Très à mon goût, avec sa pâte artisanale, sa bonne sauce tomate et servie sur une planche de bois. La présentation des plats est d'ailleurs originale et soignée, et je suis impressionnée de tous les petits détails desquels Pacini tient compte.

Monsieur Valiquette fait accompagner ma pizza d'un incontournable de la place : les frites parmigiana. Servies dans un cornet, ce sont des frites allumettes, des juliennes de zucchini et d'oignon frits, du parmesan et des herbes. Je vais utiliser une fois de plus le mot-clé de ce texte : c'est délicieux!

À ce stade-ci de la soirée, je pourrais rouler jusque chez moi tellement j'ai mangé... mais je pousse tout de même ma gourmandise à sa limite. Comment ne pas être tentée par la carte des desserts? Je termine donc mon repas avec plaisir, tiramisu et thé vert, en placotant avec ma fille. D'ailleurs, le dessert du menu pour enfants est bien à son goût. On lui propose un choix de dolci, des poudings italiens servis dans de petits pots de verre, de style Mason.

J'ai réellement adoré mon expérience. Nous avons été accueillies très chaleureusement, le service était attentionné tout au long de la soirée et la nourriture était tout simplement... (Allez Catherine, tu peux certainement trouver un autre qualificatif que délicieuse!) Succulente. Raffinée. Et délicieuse. Hihi!

Je terminerai ce texte par un énoncé cliché mais senti. En famille, entre amis ou en amoureux, essayez ou réessayez le Pacini. Vous adorerez! Pour ma part, il fait partie de mes restos coup de cœur.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Aliments anti-déprime

Aliments anti-déprime
Collations avant un entrainement soutenu

Collations avant un entrainement soutenu
NOS RECOMMANDATIONS
Perquisition de stupéfiants sur la rue Alexandre

Perquisition de stupéfiants sur la rue Alexandre
Possibilité de congestion autour du poste frontalier de Stanstead

Possibilité de congestion autour du poste frontalier de Stanstead
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

magasingeneral.com
Inscription Infolettre EstriePlus.com
MARCHÉ DE SOIR - Comptonales 2017
 
Anne Vaillancourt
Vendredi, 23 juin 2017
Vienne – À la quête du beau

Amélie Boulet et Alexandre Comtois
Vendredi, 23 juin 2017
California Love (2e partie)

René Dubreuil
Vendredi, 23 juin 2017
Les nouvelles rondes de René... en mode vacances!

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 16 juin 2017
Ce week-end, je sors avec mon père!

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 9 juin 2017
Aliments anti-déprime

Louis Charland
Jeudi, 8 juin 2017
«Un maudit bon gars!»

Plan Bonheur
Mario Tessier
Vienne – À la quête du beau Par Anne Vaillancourt Vendredi, 23 juin 2017
Vienne – À la quête du beau
Comment communiquent les enfants? Par Caroline Caouette Jeudi, 22 juin 2017
Comment communiquent les enfants?
Voyager dans les imprévus de Simon Leblanc Par Vincent Lambert Mercredi, 21 juin 2017
Voyager dans les imprévus de Simon Leblanc
Besoin
d’informations
819.820.1545
Contactez-nous
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous