magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Entrave sur la 410, sous le pont de la rue Galt Ouest, entre 10 h et midi aujourd'hui (jeudi). Fermeture 1 voie sur 2.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
OPINIONS / Opinions
Laura Basque Par Laura Basque

Mercredi, 11 octobre 2017

Les femmes nues



 Imprimer   Envoyer 
J’aurais aimé voir la réaction du public si ça avait été deux hommes nus. (Photo Sylvie L. Bergeron)

Il y a quelques semaines, la murale du parc Victoria a causé tout un émoi dans les réseaux sociaux. Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire, voici la photo de l'œuvre d'art public, qui a semé la zizanie lorsque la ville a menacé de la recouvrir entièrement.

Un grand mouvement de solidarité du public et d'indignation, un mouvement contre cette censure. La conseillère municipale Hélène Dauphinais soulignait, entre autres, que l'œuvre était sexiste et qu'on y idéalisait le corps de la femme. De plus, elle a ajouté que cette murale pourrait inciter à faire des graffitis à caractère sexuel.

Elle avait été peinte par Olivier Bonnard dans le cadre du festival Bohémia, qui a eu lieu le 16 septembre au parc Victoria. Le 15 septembre, l'œuvre avait été modifiée afin de plaire davantage à la ville - les femmes ont été couvertes d'une robe grise.

Bon. Je me qualifierais comme quelqu'un de très ouvert. J'aime l'art et je n'aime pas la censure. Au début, comme tout le monde, j'ai tourné les yeux vers le haut, indignée, « Franchement! En 2017, deux madames toutes nues, ça choque encore? » jusqu'à ce qu'on en parle dans un de mes cours.

La professeure nous a expliqué qu'elle, l'œuvre l'avait dérangée. Non, pas parce que c'était un corps nu et que ça l'offensait, mais bien parce que oui, la murale a un caractère sexiste.

Pourquoi est-ce que c'est encore des femmes qu'on dessine nues? L'artiste s'est offensé en entrevue en disant « on est en 2017 et une murale comme ça n'est pas acceptée à Sherbrooke? C'est un peu surprenant. Des peintres faisaient des œuvres comme ça, des œuvres plus osées, à la Renaissance! » et justement, on en fait depuis tellement longtemps, des femmes nues, est-ce qu'on peut voir autre chose?

J'aurais aimé ça voir la réaction du public si ça avait été deux hommes nus. Ou si ça avait été des femmes avec des corps qui sortent de la norme. Ou si ça avait été des femmes noires ou autochtones.

Et comme ma professeure l'a souligné, ce qui dérange, c'est que les femmes n'aient pas de visage. Encore une fois, la femme n'est qu'un corps pour une peinture, qu'un objet pour le peintre.

Je ne dis pas que recouvrir l'œuvre, c'était mieux. Pas du tout. Je voulais juste vous faire voir l'autre côté de la médaille.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
NOS RECOMMANDATIONS
Skier pour persévérer et ne pas décrocher

Skier pour persévérer et ne pas décrocher
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect

Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Léandre Lachance
Mardi, 9 janvier 2018
Est-ce un problème que je peux changer ?

The Barr Brothers
Le projet CLASS : un atout pour la réussite Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
Mort suspecte le jour de Noël Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 janvier 2018
Mort suspecte le jour de Noël
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous