Radio Canada
BlackMarketEstrie

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
22°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Coupons-rabais Calendrier Annuaire
 
EstriePlus.com - 10 ans déjà
ACTUALITÉS
Estrie
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Culture & Événements
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Sports
Style de vie
Voyages & Gastronomie
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Journal Haut-Saint-François
Bingo Abénaquis
CHRONIQUEURS / Léandre Lachance
Léandre Lachance Par Léandre Lachance

Mardi, 7 février 2017

Aller au fond des choses



 Imprimer   Envoyer 

Très souvent, nous tentons de régler un problème en fuyant ou en le traitant d'une façon superficielle, alors que nous aurions avantage à aller au fond des choses. Un soir, alors que notre fille Édith était au secondaire, elle nous raconte que son professeur de mathématiques avait exprimé son opinion, se disant favorable aux relations sexuelles avant le mariage.

Comme il s'agissait d'un professeur qui enseignait au Collège où j'avais travaillé à le faire survivre dans le but de donner à nos filles une formation chrétienne et humaine, je n'étais pas très heureux de cette déclaration et je m'empresse de voir le directeur pour lui faire part de cette situation que je déplorais grandement.

Le directeur, partageant mon opinion, me dit qu'il s'occupait de cette affaire. Je lui demande de ne pas impliquer Édith, car je craignais qu'elle subisse des représailles de la part de son professeur. Il m'informa qu'il aimerait cependant entendre sa version à elle, mais qu'elle ne serait impliquée d'aucune façon dans la rencontre avec le professeur; et c'est ce qu'il fit.

Mais il avait demandé Édith à son bureau à la connaissance de toute la classe, à peine quelques minutes avant de rencontrer le professeur en question. Ce dernier a fait part à la classe de la réprimande qu'il venait de recevoir de son directeur et, s'il était dans une situation difficile, c'était à cause d'une étudiante. Toute la classe en conclut qu'il s'agissait d'Édith. De plus, comme c'était un professeur aimé des étudiantes, ces dernières étaient toutes frustrées et ma fille s'aperçut rapidement que toute la classe avait changé de comportement envers elle. Lorsqu'elle arrivait dans un petit groupe, les autres filles arrêtaient de parler. Elle en souffrait beaucoup et était très attristée de cette situation.

Elle nous en fit donc part et nous lui avons conseillé de faire face à la réalité et d'aller au fond des choses, en expliquant la situation devant la classe et devant le professeur. Prenant son courage à deux mains, elle demande au professeur s'il acceptait de lui donner dix minutes au début d'un cours. Ce dernier accepta, ce qui permit à Édith d'expliquer devant la classe qu'elle n'avait que décrit la vérité et qu'elle n'avait aucun contrôle sur les actes et les gestes ni de son père ni du directeur.

Voyant son courage, le professeur déclara : « Après ce geste courageux que vient de poser Édith, j'espère qu'aucune fille de la classe ne lui gardera rancune. » Et jamais elle n'a eu à en souffrir. Au contraire, elle en est ressortie grandie et plus confiante en elle-même. Avoir le courage de faire face à une réalité, en allant au fond des choses, est un excellent moyen d'augmenter la confiance en nous, d'être respectés des autres et ainsi atteindre de nouveaux sommets.


www.fcdj.org

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une percée internationale pour l’apprentissage

Une percée internationale pour l’apprentissage
Gala Reconnaissance Estrie: et les gagnants sont…

Gala Reconnaissance Estrie: et les gagnants sont…
NOS RECOMMANDATIONS
Sauvons Nelson: objectif presque atteint

Sauvons Nelson: objectif presque atteint
La génération de l’oubli

La génération de l’oubli
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

magasingeneral.com
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Fondation des Choisis de Jésus
 
Marie Fortier, spécialiste des bébés
Jeudi, 27 avril 2017
Vous les papas!

Me Patrick Frechette
Jeudi, 27 avril 2017
Que fait-on de la présomption d'innocence?

Pat Henrichon
Mercredi, 26 avril 2017
Rencontre avec Patrick Norman

Nicole Richard
Mercredi, 26 avril 2017
5 rituels pour honorer la femme que vous êtes

Catherine Côté
Mercredi, 26 avril 2017
«Shoppez» le centro!

La jeune société
Mercredi, 26 avril 2017
Les trouvailles d’Annie Langevin

Daniel Nadeau
Mercredi, 26 avril 2017
Ma 200e chronique dans EstriePlus.com

L'équipe d'AutoScan
Mardi, 25 avril 2017
Comprendre les dimensions des pneus

Max Lalonde
Mardi, 25 avril 2017
Je vis dans la plus belle région... pour le golf!

François Fouquet
Lundi, 24 avril 2017
La taverne et Expo '67…

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 20 mars 2017
Vincent Vallières
Le régime d’indemnisation de la SAAQ: réelle immunité civile pour un individu fautif? Par Me Michel Joncas Jeudi, 20 avril 2017
Le régime d’indemnisation de la SAAQ: réelle immunité civile pour un individu fautif?
Sauvons Nelson: objectif presque atteint Par Vincent Lambert Lundi, 24 avril 2017
Sauvons Nelson: objectif presque atteint
À la découverte du programme Katimavik Par Geneviève Kiliko Vendredi, 21 avril 2017
À la découverte du programme Katimavik

Appellez-nous dès maintenant
1 866 528.9886
  • Connexion Internet
  • Forfait Internet et téléphonie
  • Hébergement site Web
  • Hébergement serveur
  • 2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous