Matelas Houde - Base
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
CHRONIQUEURS / Léandre Lachance
Léandre Lachance Par Léandre Lachance

Mardi, 14 novembre 2017

Attention au chemin de non-retour



 Imprimer   Envoyer 

Nous aimons tous avoir du plaisir. Nous avons avantage à discerner entre un plaisir sain et celui qui nous conduit à l'échec. Un jour, j'avais à mon emploi un bon vendeur; un gars rempli de talents, mais qui avait tout raté dans sa vie. Il disait : « Moi, je ne veux pas avoir une petite vie plate comme Léandre qui passe ses fins de semaine à son chalet avec sa petite famille. Moi je veux avoir du fun. »

Et il passait ses fins de semaine à boire et à conquérir de nouvelles blondes. Après une deuxième faillite où il m'avait fait perdre environ 20 000 $, congédié de mon bureau, il m'arrive à la maison vers les 7 h du matin pour me supplier de le réengager comme vendeur, en me faisant de belles promesses que je savais qu'il ne tiendrait pas. Voyant que je refusais, pour tenter de m'attendrir, il a commencé à me dire comment il était malheureux; et moi, à chaque plainte, je lui disais: « Pense au « fun » que tu as eu, tu n'as pas choisi d'être heureux, tu as choisi d'avoir du « fun », tu te dois d'accepter ce qui vient avec. Si un jour tu es réellement changé et que tu m'en donnes la preuve, nous pourrons nous parler, mais jamais, tant et aussi longtemps que tu vivras pour avoir du fun. »

Aux dernières nouvelles, il ne s'était pas rétabli. Je crois qu'à moins d'un miracle, pour lui c'est impossible, parce qu'il a atteint le chemin du non-retour. Il n'a plus la volonté de se prendre en main.

J'ai été témoin de plusieurs autres cas de brûlés par l'alcool qui sont devenus de véritables loques humaines, incapables d'accomplir quoi que ce soit.

Il y a un autre individu qui m'a profondément marqué, que j'avais embauché au temps où j'étais gérant pour les assurances U.C.C., un homme que je croyais responsable, une belle personnalité, aimable, marié et père de quatre enfants. Par la suite, il est devenu propriétaire de son propre bureau; je croyais que ses affaires étaient prospères, jusqu'au jour où une compagnie d'assurances me téléphone pour m'offrir ce bureau, car cette dernière avait dû reprendre son agence pour une question d'argent et supposément un manque d'organisation, le travail étant très en retard.

J'ai accepté de l'acheter en espérant garder cet homme à mon emploi. Après avoir remis tout à l'ordre, je le laisse seul pour une semaine. Après cette période, j'envoie mon responsable le visiter pour constater qu'il n'a pas fait autre chose que répondre au téléphone, prendre les demandes des clients sans y donner suite. J'ai tenté de l'aider par tous les moyens possibles, je le croyais malade. Sans résultats. Son bureau était à même sa maison, il allait régulièrement se servir un gin dans la cuisine. Le matin s'il n'en prenait pas, il ne pouvait écrire tellement il tremblait. Toutes ses cellules étaient brûlées. La dernière fois que nous l'avons rencontré, il avait environ 45 ans; Élisabeth a cru qu'il était un de mes cousins, âgé de 80 ans. Il est mort peu de temps après. Lui aussi avait atteint le chemin du non-retour. Sur ce plan, il vaut mieux être trop prudent que pas assez.

www.fcdj.org

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La table à cinq pattes

La table à cinq pattes
NOS RECOMMANDATIONS
Cinq joueurs du Phoenix mettront leur tête à prix

Cinq joueurs du Phoenix mettront leur tête à prix
Saisie de drogue à Coaticook

Saisie de drogue à Coaticook
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
 
Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

François Fouquet
Lundi, 19 février 2018
Photo des Jeux

Guillaume Rousseau
Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone

Domino's Pizza
Quoi faire ce week-end! Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 février 2018
Quoi faire ce week-end!
Saisie de drogue à Coaticook Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 février 2018
Saisie de drogue à Coaticook
La rose: véritable enjeu environnemental Par Alexandre Dagenais Jeudi, 15 février 2018
La rose: véritable enjeu environnemental
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous