Radio-Canada - Par Ici l'info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
VOYAGES & GASTRONOMIE
Découvrir le monde à la retraite
Découvertes
Découvrir le monde
Expériences culinaires
Trucs du chef
Radioactif Forfait Internet mai 2018
VOYAGES & GASTRONOMIE /
Découvrir le monde à la retraite
Liette Pellerin et Robert Deslauriers Par Liette Pellerin et Robert Deslauriers

Lundi, 6 mars 2017

Les gens photographiés penchés...devant la Tour Penchée



 Imprimer   Envoyer 
Ce matin, sous un beau ciel bleu de Toscane, nous partons deux jours pour aller visiter Pise et sa fameuse Tour Penchée.

Ce matin, sous un beau ciel bleu de Toscane, nous partons deux jours pour aller visiter Pise et sa fameuse Tour Penchée. Un petit 130 kilomètres qui nous prend 1h30. Vers midi, nous arrivons à la Piazza dei Miracoli.

Nous trouvons un stationnement gratuit à 10 minutes à pied de la Piazza. Il faut dire que ce n'est pas évident d'approcher la voiture près de la Place des Miracles puisque ce secteur est défendu aux touristes qui n'ont pas le collant d'accès dans le parebrise de l'auto.

La Piazza dei Miracoli, c'est l'incontournable de Pise et c'est aussi la seule et vraie attraction de la cité.

Ce vaste site recouvert de pelouses et bordé de murs médiévaux forme le coeur religieux et monumental de la ville. Cette Piazza fut classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1987.

Nous allons à la Tour immédiatement en arrivant. Le prix de la visite est quelque peu prohibitif, 18 euros/ personne. Si vous y allez durant la période estivale, réservez votre billet par Internet : vous allez ainsi éviter les files d'attente. Cette tour est en fait le Campanile de la Cathédrale. Ses 8 étages soutenus par des colonnes en marbre de Carrare font 58 mètres de haut.

Cette tour penche depuis les premières années de sa construction, débutée en 1173, en raison d'un affaissement du sol. Elle a été sécurisée par des travaux entre 1990 et 2001. Monter dans cet édifice penché est toute une expérience avec sensations curieuses. Les touristes devraient être encore capables de l'escalader pendant 300 ans. 

La vraie merveille de la Piazza est le Duomo (Cathédrale). Les passionnés d'art et d'architecture verront la perfection dans tous ses détails. Son extérieur recouvert de marbre vert et blanc est d'une beauté remarquable. Son entrée peut être gratuite si l'on réserve un billet qui nous impose l'heure de visite. Sinon, le billet coûte 5 euros et permet également l'accès au baptistère et au musée. La Cathédrale est malheureusement éclipsée par la Tour Penchée.

Le dernier endroit à visiter de la Piazza dei Miracoli est le Baptistère. Cet édifice de 110 mètres de circonférence est le plus grand Baptistère d'Italie. Il est beaucoup plus sobre que la cathédrale qui lui fait face et fut inspiré du Panthéon à Rome. Il est connu pour son acoustique exceptionnelle.

Lors de notre passage, il y avait des chants et la voix du choriste sans micro retentissait partout dans le Baptistère. Nous vous recommandons de monter à l'étage supérieur pour voir le sol carrelé. Repérez l'endroit où il y a une grande cuve pour y voir à l'intérieur des petites cuves cylindriques où l'on immergeait les nouveau-nés.

Tout près du Baptistère, nous sommes allés marcher sur des tombes qui furent pour nous une magnifique découverte. La plus récente tombe date de 2009 et ce lieu est délaissé des touristes. C'est une bulle de calme et d'apaisement au milieu de la cohue.

Le Camposanto est le nom de ce cimetière monumental. Le centre contient de la Terre Sainte ramenée par les croisés. Malheureusement, il fut endommagé lors de la Seconde Guerre Mondiale, puis rénové partiellement.

Avant de quitter Pise, nous allons à pied sur la Piazza dei Cavalieri qui est étonnamment moins envahie par les touristes. L'endroit est reposant après le tumulte de la Tour et du Duomo. Nous profitons de son calme pour admirer ses magnifiques façades et sa richesse architecturale.

Après une magnifique journée à Pise, nous nous dirigeons vers Lucques (Lucca), située à une trentaine de minutes en voiture, et où nous passerons la nuit. Nous avons repéré cette ville pour y faire un arrêt et se promener sur son Mur long de quatre kilomètres.

Les joggeurs, marcheurs et cyclistes nous accompagnent. Les remparts de cette ville fortifiée datent du Moyen Âge et n'ont jamais été touchés par aucune guerre.

Le lendemain nous retournons à Loro Ciuffenna.

Bonne semaine chers lecteurs et lectrices et la semaine prochaine, nous quittons notre appartement en Toscane. Nos 6 semaines avec notre adorable famiglia Romoli sont presque terminées. Nous ferons un petit arrêt à Milan.

Lili & Deslo

 

 


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Incendie sur la rue de Courville

Incendie sur la rue de Courville
Une soixantaine de familles auront un panier pour la rentrée

Une soixantaine de familles auront un panier pour la rentrée
NOS RECOMMANDATIONS
Comment se faire des amis ?

Comment se faire des amis ?
Citoyen de demain du Salésien

Citoyen de demain du Salésien
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme FM C’est Isabelle qui paye
 
René Dubreuil
Jeudi, 13 septembre 2018
Une Sherbrookoise aux JO

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver» Par Vincent Lambert Vendredi, 14 septembre 2018
La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver»
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique Par Vincent Lambert Jeudi, 13 septembre 2018
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique
Des œuvres à la rescousse d’étudiants Par Vincent Lambert Mardi, 11 septembre 2018
Des œuvres à la rescousse d’étudiants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous