magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 15 janvier
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
ACTUALITÉS / Estrie
Maxime Grondin Par Maxime Grondin

Mardi, 15 décembre 2020

Le gouvernement du Québec souhaite limiter les inondations en Estrie



 Imprimer   Envoyer 
Photo fournie

Les inondations demeurent un fléau bien présent lorsque le printemps cogne à la porte. Plusieurs foyers sont aux prises avec ce problème récurrent. Pour en diminuer les impacts, un bureau de projet afin de mieux planifier les zones inondables s'incrustera dans la région de l'Estrie.

Lors d'une conférence de presse, le 14 décembre, la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest, et le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, M. Jonatan Julien, ont dévoilé que dix bureaux de projets dans les régions à risque d'inondations seront mis en place. Ceux-ci tenteront de trouver des solutions adaptées aux différentes régions pour limiter les effets dévastateurs des inondations.

La mise en place des bureaux de projets est l'une des mesures du Plan de protection du territoire face aux inondations, annoncé par le gouvernement du Québec le 3 avril 2020. Celui qui se situera sur le territoire estrien se concentra davantage à l'échelle du bassin versant de la rivière Saint-François.

« Les inondations font partie de l'histoire de notre région. Mais au fil des années, les répercussions se sont intensifiées non seulement pour les personnes directement touchées, mais pour l'ensemble de notre collectivité. Ce phénomène naturel ne peut s'adapter à notre milieu et à notre mode de vie », souligne le député de Richmond, André Bachand.

Bureaux de projet

Les bureaux de projet disposeront de 89 M$ pour atteindre différents objectifs. Ils devront notamment réaliser un portrait des problématiques d'inondations existantes sur le territoire. Définir des mesures concrètes de résiliences et d'adaptation en s'appuyant sur diverses analyses et une expertise scientifique en fait également partie.

Ils effectueront une concertation entre le milieu municipal, les ministères concernés et les citoyens touchés par les inondations. Finalement, ils soutiendront le milieu municipal dans la mise en œuvre des actions prévues au plan d'intervention.

« Les bureaux de projets seront mis en place dans plusieurs régions du Québec, dont un, en Estrie. Nous pourrons ainsi trouver des solutions pour adapter nos milieux de vie à notre territoire et le protéger face aux inondations récurrentes », François Jacques, adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et député de Mégantic.

Présence citoyenne

De plus, un comité municipal sera créé pour chaque bureau. Il aura pour mandat de positionner les intérêts des instances municipales touchées par les travaux des bureaux de projets, de conseiller celui-ci et de participer à certaines décisions.

Une Table de la société civile sera également mise en place. Elle sera composée des parties prenantes intéressées, dont les organismes de bassins versants, les différents acteurs économiques et environnementaux ainsi que les groupes d'intérêt concernés.

« L'annonce d'aujourd'hui marque une nouvelle étape dans la mise en place des interventions appropriées à notre situation. Je suis fière de cette importante avancée pour mieux protéger nos milieux de vie », indique Geneviève Hébert, députée de Saint-François.  

Rappelons qu'à la suite des inondations du printemps 2019, le gouvernement du Québec a mis sur pied un groupe d'action ministériel en aménagement (GAMA) afin de répondre à cette problématique. Le Plan de protection du territoire comportant 23 mesures y a été présenté. Une somme totale de 479 M$ est d'ailleurs prévue pour mettre cette démarche à exécution.

À court terme, afin de prévenir de possibles crues printanières, les municipalités peuvent mettre en œuvre des mesures de protection temporaires pour préserver les bâtiments. 


McDonalds Embauche Nov 2020 A
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Vers une nouvelle image de marque pour la Ville de Windsor

Vers une nouvelle image de marque pour la Ville de Windsor
Résidence Villa de l’Estrie : des initiatives qui font du bien

Résidence Villa de l’Estrie : des initiatives qui font du bien
Hyundai Sherbrooke jan 2021 B
NOS RECOMMANDATIONS
Magog Technopole accueille Fluxion

Magog Technopole accueille Fluxion
Bilan COVID-19 du 12 janvier

Bilan COVID-19 du 12 janvier
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

McDonalds Embauche Nov 2020 B
Inscription Infolettre EstriePlus.com
McDonalds Embauche Nov 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 13 janvier 2021
Burlesque Amérique !

François Fouquet
Lundi, 11 janvier 2021
Vivre dans un état policier

Sarah Beaudoin
Samedi, 9 janvier 2021
Je ne suis pas ton idéal sexuel

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 8 janvier 2021
C'est le temps des résolutions

Yves Nantel
Vendredi, 8 janvier 2021
Se préparer à vivre autrement

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Concours Boucherie du Terroir 2101
Couvre-feu à Sherbrooke : les policiers appliqueront le décret Par Maxime Grondin Vendredi, 8 janvier 2021
Couvre-feu à Sherbrooke : les policiers appliqueront le décret
Se préparer à vivre autrement Par Yves Nantel Vendredi, 8 janvier 2021
Se préparer à vivre autrement
C'est le temps des résolutions Par Pierre-Olivier Pinard Vendredi, 8 janvier 2021
C'est le temps des résolutions
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous