Musée Nature Science relache 2021
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 5 mars
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
Salon Priorité Emploi fev 21
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 25 juillet 2011

Les grandes vacances


25 juillet 2011

 Imprimer   Envoyer 

L'heure des grandes vacances de la construction a sonné!

Les grandes vacances, c'est deux semaines consécutives. L'heure de la pause pour le constructeur. Sera-t-il de retour dans deux semaines? Faudra voir. Après tout, c'est le même constructeur qui vous dira qu'il n'en a que pour deux petites semaines et qui, finalement, sera en retard d'un gros mois.

Au gré de l'image qu'on veut s'en donner, le temps reçoit toutes sortes de qualificatifs plutôt incohérents : une petite heure et une grosse heure, ça fait soixante minutes pareil...

C'est une question d'humeur, j'imagine... « Deux petites semaines de vacances alors que mon boss me gosse avec un dossier depuis deux grosses semaines, ce n'est pas équitable! »

Les vacances, c'est aussi une question d'état d'esprit.

« Je prends mes vacances avec mon conjoint. Mes deux semaines en paraîtront quatre. Ça, c'est de la gestion du temps! »

Ou bien, comme disait Rodney Dangerfield : «  On fait chambre à part, on ne dîne pas ensemble, on prend des vacances séparément. On fait tout pour sauver notre couple! »

Les vacances prennent une telle place dans l'imaginaire collectif que nos habitudes s'en trouvent chamboulées. C'est bien connu, au Québec, lorsqu'on croise quelqu'un dans un endroit public, le premier point de discussion, c'est la température. Sauf entre juin et août. À ce moment précis de l'année, la question, c'est : « Prends-tu des vacances bientôt? »

C'est comme ça. Les vacances constituent une étape dans l'année. Un point d'arrêt. Essentiel, à mon avis. Le petit laps de temps lors duquel on s'arrête est tellement important que, parfois, on s'imagine que tout sera différent au bureau, à notre retour! Pourtant, des blocs de deux semaines, il y en a vingt-six dans l'année. Qu'est-ce qui justifierait que tout change pendant les vacances? Rien. Mais quand même, on ne sait jamais, par un tour de magie quelconque, des fois...

Les vacances, c'est un temps essentiel pour chacun. Nous ne sommes pas des machines. Je me suis souvent dit que, si nous étions bâtis pour travailler, ça ne nous fatiguerait pas... Comme le corps humain sait accumuler de la fatigue, mais ne sait pas accumuler le repos, il faut s'arrêter.

Cela est juste et bon.

Et, tant qu'à y être, il est peut-être sage de ne pas essayer d'entrer trois semaines d'activités dans deux semaines de temps. La notion de vacances perd alors son sens. Encore là, on devient victime de la performance : il faut bien se classer dans le répertoire des meilleures histoires de vacances de retour au bureau!

Sans trop prévoir, il faut quand même faire le minimum. Surtout si on se déplace loin de la maison. Tenir pour acquis qu'il y a toujours de la place à cet hôtel où vous vous arrêtez souvent, c'est risqué. L'humeur, dans la voiture, à lecture d'un  No vacancy qui clignote, ça se traduit forcément par pas de vacances.

Dernier constat : étrangement, c'est souvent au retour des vacances qu'on en aurait tant besoin!

Bonnes vacances!

Clin d'œil

Après deux semaines d'humidité et de grande chaleur, je me fais poète et affirme : c'est beau de l'air.


Écoloboutique mars 21
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Anniversaire pandémique : le temps de faire le point

Anniversaire pandémique : le temps de faire le point
Mais demain matin, m’aimeras-tu un peu?

Mais demain matin, m’aimeras-tu un peu?
NOS RECOMMANDATIONS
Un homme retrouvé ensanglanté à Sherbrooke perd la vie

Un homme retrouvé ensanglanté à Sherbrooke perd la vie
La vitesse aura un goût amer pour un jeune automobiliste

La vitesse aura un goût amer pour un jeune automobiliste
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Sarah Beaudoin
Samedi, 6 mars 2021
Vivement l’érotisme

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 5 mars 2021
Qu’est-ce que la médecine fonctionnelle ?

Daniel Nadeau
Mercredi, 3 mars 2021
Le petit panthéon de mes disparus

François Fouquet
Lundi, 1 mars 2021
Je vous aimais bien, Monsieur et Madame Patate

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Musée Nature Science relache 2021
Un homme retrouvé ensanglanté à Sherbrooke perd la vie Par Maxime Grondin Mercredi, 3 mars 2021
Un homme retrouvé ensanglanté à Sherbrooke perd la vie
Bilan COVID-19 du 2 mars Par Maxime Grondin Mardi, 2 mars 2021
Bilan COVID-19 du 2 mars
La vitesse aura un goût amer pour un jeune automobiliste Par Maxime Grondin Mercredi, 3 mars 2021
La vitesse aura un goût amer pour un jeune automobiliste
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous