magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Mardi, 30 juillet 2019

Falardeau: Pour que sa voix continue de se faire entendre


En plus d’avoir une cinématographie riche et abondante, le créateur d’Elvis Gratton avait une plume parfois acerbe, souvent ironique, toujours pleine d’esprit.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: Matthieu Breton

L'homme révolté, c'est le nom donné, à juste titre, à l'exposition dédiée au cinéaste, auteur et polémiste Pierre Falardeau, dont le Musée des communications et d'histoire de Sutton est l'hôte jusqu'à l'automne.

L'exposition est remplie d'artéfacts de toutes sortes, de costumes des personnages de ses films, d'affiches et d'extraits vidéo et de photos inédites, qui ont parsemés le parcours de cet homme hors-normes, indépendantiste convaincu et amoureux de la liberté.

En plus d'avoir une cinématographie riche et abondante, le créateur d'Elvis Gratton avait une plume parfois acerbe, souvent ironique, toujours pleine d'esprit. Il avait le don de mettre le doigt sur les bobos du québécois, mais aimait sincèrement sa patrie et poussait ses pairs à la réflexion sur l'état de la nation et sur les choix qu'elle n'osait faire.

C'est avec cet héritage à l'esprit que la veuve de Pierre Falardeau a accepté de contribuer à l'élaboration de cette exposition, malgré le fait qu'il aurait probablement détesté ce genre « d'hommage », 10 ans après son décès. Manon Leriche, malgré l'effort parfois douloureux que cela lui cause toujours, a accepté de faire le tri de ces souvenirs et de ces objets, souvent identifiés à un moment particulier ou marquant de la carrière de l'artiste.

Elle tenait à ce que les mots et la pensée de Falardeau demeurent accessibles et bien vivants. « La raison principale pour laquelle j'accepte c'est que je pense que Pierre n'aurait pas nécessairement voulu qu'on parle de sa vie personnelle, mais que l'on parle de son œuvre, de ses pensées et de l'indépendance du Québec » explique-t-elle.

Pour ce faire, Mme Leriche prendra la scène pour lire certains des écrits de l'auteur Falardeau, le temps d'une soirée au Musée. Invitée à faire une sélection de textes de son conjoint pendant trente ans, elle a voulu éviter d'aller vers les coups de gueule, dont lui seul avait la recette, mais plutôt choisir des extraits reflétant son seul combat, le moteur de son œuvre : faire du Québec un pays. « Toute son œuvre ne parlait que de ça; ses films, ses pamphlets, ses milliers d'entrevues dans les médias, c'était LA raison pour laquelle il existait, alors c'est ça que je veux qu'on retienne » dit Mme Leriche.

Parmi ses textes les plus connus, on devrait entendre Lettre à Jérémie, 1995, écrite pour le plus jeune de ses fils lors de la campagne référendaire. Ce texte est d'ailleurs inscrit, comme un rappel, sur la pierre tombale du cinéaste. Plusieurs extraits de ses chroniques, de ses pamphlets et de ses scénarios devraient être lus pendant la soirée qui sera assurément remplie de clins d'œil, d'une poésie qu'il lui était propre, et de grands moments d'émotions.

Manon Leriche souligne que plusieurs événements sont prévus au cours des prochains mois, afin de souligner le dixième anniversaire du décès de Pierre Falardeau. Une Place portant son nom, ainsi qu'une sculpture signée Armand Vaillancourt, seront inaugurées dans le quartier Rosemont-La-Petite-Patrie de Montréal. La Cinémathèque québécoise présentera, du 25 septembre au 30 octobre, une exposition d'affiches politiques que collectionnait Falardeau. Une trentaine d'affiches sur toutes sortes d'évènements politiques et de points chauds du militantisme de partout dans le monde (Tricofil, la lutte contre l'apartheid, les Chevaliers de l'indépendance, l'Irlande du Nord, etc.) seront exposées. Plusieurs films qui ont influencé Falardeau, tel Le souper d'Edouard Molinaro, seront également présentés.

Une table ronde sera aussi organisée; elle devrait coïncider avec le lancement du mémoire de maîtrise en anthropologie que M. Falardeau avait écrit sur la lutte. La publication du scénario du troisième « Elvis Gratton » se fera également cet automne.

C'est en bonne partie grâce au travail de correction et au dévouement de Mme Leriche que ces derniers ouvrages seront publiés. Elle avouera que malgré les années qui passent, la présence de son défunt époux se fait toujours sentir. « Ça aurait été plus facile s'il avait été plate et pas intéressant! Il me manque énormément, aux enfants aussi! Depuis 10 ans je suis constamment replongée dans ses écrits à cause de la correction. Il ne me quitte jamais. Il a fallu que je développe des techniques parce que dépendamment de mes humeurs, des fois ça me mettait toute à l'envers, puis je me disais « Là c'est assez! », et d'autres fois je découvrais d'une autre façon toute son œuvre. C'est pas tout le temps facile, mais je me force. »

L'exposition sera présentée au Musée des communications et d'histoire de Sutton jusqu'au 14 octobre. Manon Leriche lira les textes de Falardeau le soir du 3 août au Musée. L'événement commencera à 17h, mais Mme Leriche sera disponible dès 15 h pour rencontrer les admirateurs de Pierre et signer des dédicaces de ses livres.

Les visiteurs de l'exposition L'homme révolté auront cette autre occasion de mieux saisir le personnage qu'était Pierre Falardeau, grâce à celle qui porte son héritage, son souvenir, sa voix.

 


Vieux Clocher de Magog 9 decembre 2019
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
L'art performance: acte de présence

L'art performance: acte de présence
Le théâtre pour vaincre les stéréotypes

Le théâtre pour vaincre les stéréotypes
NOS RECOMMANDATIONS
ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste

ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste
Un don de 25 000$ pour les jeunes musiciens

Un don de 25 000$ pour les jeunes musiciens
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin 2019
Nicolas Pellerin & Les Grands Hurleurs concours
Suggestions Noel 2019 TAFI
 
Me Laurence Ferland
Jeudi, 12 décembre 2019
Les règles encadrant les cartes-cadeaux

Daniel Nadeau
Mercredi, 11 décembre 2019
Haïr les femmes et les tuer…

Jérôme Blais
Mardi, 10 décembre 2019
Conseil golf: les clés de l'élan

François Fouquet
Lundi, 9 décembre 2019
Parcours d’un week-end

Fondation québécoise du cancer - Estrie
Samedi, 7 décembre 2019
Les séjours à l’hôtellerie de l’Estrie de La FQC

Reconquérir le Québec Par Daniel Nadeau Mercredi, 4 décembre 2019
Reconquérir le Québec
Renaissance aux Promenades King Mercredi, 4 décembre 2019
Renaissance aux Promenades King
ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste Par Daniel Campeau Vendredi, 6 décembre 2019
ÉMERGENCE, Boutique pop-up: un nouveau concept avant-gardiste
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous