La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
J & M Grégoire
CHRONIQUEURS / Léandre Lachance
Léandre Lachance Par Léandre Lachance

Mardi, 17 octobre 2017

Attention aux chemins sans retour



 Imprimer   Envoyer 
Il y a des expériences qui peuvent être fatales et qu’il faut éviter. Il y en a d’autres qui nous conduisent là où nous ne voulons pas aller.

Lorsque nous sommes jeunes, nous voulons explorer, et c'est souvent un excellent moyen d'acquérir des connaissances. Il semble qu'il faille vivre des expériences malheureuses.

Lorsqu'on élevait quinze enfants dans une maison chauffée par un poêle à bois, toute la famille savait que si l'on y touchait, on se brûlait. Par contre, le petit dernier devait faire sa propre expérience et se brûler une bonne fois, pour savoir que c'est chaud un poêle! Voilà la façon pénible d'apprendre. Il y en a une autre, telle qu'enseignée par la Sagesse : « Heureux l'homme qui apprend en voyant vivre les autres. »

Nous ne sommes pas obligés de nous heurter à tous les genres d'accidents d'automobile pour apprendre à bien conduire. Il y a de plus des expériences qui peuvent être fatales et qu'il faut éviter. Il y en a d'autres qui nous conduisent là où nous ne voulons pas aller.

Par exemple, prenons l'individu qui a un problème d'alcool et qui décide de ne plus en faire d'abus. Il se dit qu'il n'y a pas de problème à entrer dans un débit de boissons avec ses amis : il n'y a pas de problème non plus à prendre un verre; puis un deuxième, ce n'est pas bien grave non plus. Après un deuxième, il ne peut résister au troisième et ainsi de suite. Il se retrouve en état d'ébriété. À quel moment aurait-il dû arrêter : après le troisième verre ? Après le deuxième ? Après le premier ? Ne pas entrer dans le débit de boissons ?

Pour lui, il semble qu'il n'y ait pas d'autres solutions que de ne pas aller dans ce genre d'endroit et de refuser d'en prendre une goutte, car, après le premier verre, il se retrouve sur un chemin sans retour. Commencer à boire, c'est un problème sans fond...

Nous sommes tous vulnérables, nous avons tous des points faibles. Les reconnaître, éviter de prendre un chemin sans retour est nécessaire pour notre propre réalisation.

www.fcdj.org

 


Lebeau Vitres d’Autos
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
31 nouveaux lits en CHSLD à Magog

31 nouveaux lits en CHSLD à Magog
500 bénévoles au travail pour aider 2 260 familles

500 bénévoles au travail pour aider 2 260 familles
NOS RECOMMANDATIONS
Toyota Rav4 2019

Toyota Rav4 2019
Le charme parisien

Le charme parisien
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre culturel de l'Université de Sherbrooke 10 dec 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 décembre 2018
L’air du temps

François Fouquet
Lundi, 17 décembre 2018
Le saumon et le dollar

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 17 décembre 2018
Le Cégep, premier lieu d'expérimentation pédagogique

Hyundai Sherbrooke decembre 2018
Important incendie à Eastman Par Vincent Lambert Lundi, 17 décembre 2018
Important incendie à Eastman
Toyota Rav4 2019 Mardi, 11 décembre 2018
Toyota Rav4 2019
«Le Sapin a des boules» … à  Lennoxville! Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 décembre 2018
«Le Sapin a des boules» … à Lennoxville!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous