ACHETEZ EstriePlus.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Des travaux en cours sur le chantier du boulevard René-Lévesque se poursuivront demain, samedi, entre 8 h et 17 h.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
CULTURE & ÉVÉNEMENTS
En vedette
ACHETEZ EstriePlus.com
Foire de la Diversité et de l’Emploi
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Lundi, 10 avril 2017

S’éloigner de la bête



 Imprimer   Envoyer 
Trois romans en trois ans. C’est l’objectif que s’était fixé David Goudreault. Abattre la bête est le couronnement de ce beau défi devenu une grande aventure littéraire pour l’auteur sherbrookois.

Trois romans en trois ans. C'est l'objectif que s'était fixé David Goudreault. Abattre la bête est le couronnement de ce beau défi devenu une grande aventure littéraire pour l'auteur sherbrookois.

La bête à sa mère, La bête et sa cage, Abattre la bête. Une trilogie surprenante qui entremêle l'humour, le drame et l'absurdité, à travers l'histoire d'un héros sans nom, un orphelin abattu, un personnage déséquilibré, délinquant, raciste, borné, toxicomane et alcoolique (oui, il est tout ça son héros, et bien plus encore).

Après des années d'écriture, David Goudreault boucle la boucle pour se lancer dans de nouveaux projets. Mais ce n'est pas sans une certaine tristesse que l'auteur, poète et slameur tourne la page.

«Non seulement je me suis attaché au personnage, mais je lui ai écrit une lettre d'adieu, raconte David. Je considère que je vais vraiment avoir un deuil à faire, car j'ai vécu avec lui intensément tous les jours pendant des années! J'ai l'impression de connaitre ce personnage encore mieux que certains de mes proches. Il y aura aussi le deuil d'abandonner ce véhicule-là, cette opportunité littéraire qui me permettait d'aller tellement loin dans mes propos, dans mes délires et dans la façon d'endosser le rôle du raciste, borné et fermé d'esprit», raconte celui qui travaille déjà sur un nouveau projet d'écriture, dans un univers à l'opposé de sa trilogie.

David Goudreault l'admet, il a senti sur ses épaules une certaine pression lors de l'écriture d'Abattre la bête. La grande finale de la trilogie allait-elle être aussi appréciée que ses deux premiers romans? La réponse est oui, certes. La finale est surprenante et efficace.

«C'est certain que je suis content de la réaction de ceux qui l'ont déjà lu. Il y avait la pression du succès des premiers romans; la fameuse comparaison entre les livres. Je voulais extraire le maximum de potentiel du personnage sans étirer la sauce, d'où l'idée d'écrire un roman qui se déroule à Sherbrooke, un autre en prison et le dernier à Montréal.»

Au grand écran, bientôt

Le projet de mettre au grand écran le premier roman de la trilogie La bête à sa mère avance grandement. Tout comme dans le livre, l'histoire se déroulera à Sherbrooke. David et le réalisateur Simon Sauvé ont d'ailleurs terminé l'étape du repérage dans la ville.

Prochaine étape? «On commence maintenant à parler de casting et à avoir des noms. Je mijote un projet musical aussi, j'aimerais être impliqué dans la bande originale du film», souligne-t-il.

Et quel genre de comédien voit-il pour camper le rôle de son héros? «Plusieurs personnes nous proposent Pierre-Luc Funk. Moi j'aimerais bien un acteur très peu connu, qui sera surprenant.»

Notons que le livre La bête à sa mère sera aussi disponible en anglais dans tout le Canada et aux États-Unis, dès l'automne.

Aider les autres par l'écriture

Travailleur social de formation, David Goudreault a délaissé pour le moment cette carrière, pour se consacrer à son art. Passionné de l'humain sous toutes ses coutures, David n'a pas vraiment l'impression d'avoir abandonné son métier.

«En fait, je ne me suis jamais autant senti utile envers ceux qui en ont besoin. Je donne toujours des conférences dans les prisons, dans les centres jeunesse et dans les écoles», explique l'artiste qui s'inspire d'ailleurs de ses années de métier passées dans les centres, les écoles et dans la rue pour écrire.

La trilogie de David Goudreault est publiée aux éditions Stanké.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Série Danse : concept unique pour passionnés et curieux

Série Danse : concept unique pour passionnés et curieux
Une semaine qui favorise les rencontres interculturelles

Une semaine qui favorise les rencontres interculturelles
NOS RECOMMANDATIONS
L’Estrie : un terreau fertile pour la culture

L’Estrie : un terreau fertile pour la culture
Bilan final des perquisitions à Sherbrooke et Cookshire-Eaton

Bilan final des perquisitions à Sherbrooke et Cookshire-Eaton
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

ACHETEZ EstriePlus.com
Matelas Houde - Action de grâce 2017
 
La Maison du Cinéma
Vendredi, 13 octobre 2017
La fameuse entente Netflix, tout un précédent

Sylvie L. Bergeron
Vendredi, 13 octobre 2017
Retour au salon cette fin de semaine

CFLX
Coopérative Funéraire de l'Estrie
Week-end mouvementé pour les policiers de Magog Par Cynthia Dubé Lundi, 16 octobre 2017
Week-end mouvementé pour les policiers de Magog
La fameuse entente Netflix, tout un précédent Par La Maison du Cinéma Vendredi, 13 octobre 2017
La fameuse entente Netflix, tout un précédent
Le procès des hommes Par Daniel Nadeau Mercredi, 18 octobre 2017
Le procès des hommes
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous