1077 Printemps 20
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  La ville de Sherbrooke ferme ses écocentres
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
VEF Mars 2020
ACTUALITÉS / Estrie
Anita Lessard Par Anita Lessard

Lundi, 9 mars 2020

Discuter du sort des lacs


MISE À JOUR: LA CONFÉRENCE EST REPORTÉE À UNE DATE INDÉTERMINÉE

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo: EstriePlus; Le lac Memphrémagog

Que serait le Québec sans ses lacs? Que ce soit pour jouir du paysage, se baigner, pêcher ou s'approvisionner en eau potable, ces plans d'eau occupent ont une place de choix dans nos vies! Mais comment les garder en bonne santé? Vont-ils résister aux changements climatiques, aux espèces envahissantes, aux algues bleues ou aux pesticides?

Ce sont les questionnements légitimes soulevés par les organisateurs de la conférence Déclic « Menaces sur les lacs », qui sera présentée cette semaine à Magog. Pour mieux comprendre les enjeux reliés à la santé des lacs de la province, Beatrix Beisner, professeure à l'UQAM et spécialiste de l'écologie des communautés aquatiques, sera de la conférence pour expliquer, vulgariser, et échanger sur le sujet. La scientifique fait partie du GRIL, l'un des Regroupements stratégiques subventionnés par le Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies (FRQNT). Le GRIL est considéré comme un des principaux centres de recherche en écologie des eaux douces au Canada.

« Les chercheurs du GRIL étudient les nombreuses menaces qui pèsent sur les écosystèmes d'eau douce et cette conférence grand public sera autant l'occasion de présenter nos travaux que des répondre aux questions que la population se pose au sujet de la santé des lacs », explique Mme Beisner.

Les participants qui assisteront à la conférence seront invités à engager la discussion avec la chercheuse pour faire de cette initiative un réel dialogue entre scientifique et citoyens. L'un des objectifs de ce type d'événement, est de réconcilier la démarche de recherche avec la mise en place de mesures concrètes pour tous les acteurs de la société.

Valérie Borde, journaliste scientifique, animatrice, et instigatrice du projet explique « On va parler de tous les types de menace; on va réexpliquer comment ça fonctionne un lac, c'est quoi l'eutrophisation, c'est quoi les algues bleues-vert, les espèces envahissantes, les effets des changements climatiques, les pesticides. Bref, tout ce qui peut altérer la santé d'un lac. »

Mis à part les problèmes et les défis que vivent les lacs, les discussions vont également s'orienter vers des solutions et des actions à prendre pour renverser la tendance. Les scientifiques qui se prêtent à l'exercice ont une expérience très ‘'terrain'' dans leur façon d'aborder leurs recherches. « Ils sont habitués; ils collaborent avec des municipalités, des organismes environnementaux, des organismes de bassins versants, des ministères. Ils ont une assez bonne idée de ce que l'on peut faire, ou ne pas faire », ajoute Mme Borde.

Avec la quantité extraordinaire d'information disponible, départager le vrai du faux semble devenu mission impossible pour le commun des mortels. Comme la littérature scientifique peut parfois paraître intimidante, les conférences Déclic sont construites de façon à offrir un contexte accueillant et convivial pour faciliter les échanges.

En plus d'explorer les façons de prendre soin des lacs, une prise de conscience des impacts de leur utilisation quotidienne est nécessaire selon Mme Borde. « C'est important de comprendre comment ça fonctionne un lac pour qu'on soit capable de mieux les préserver pour mieux en profiter. Les lacs, pour le Québec en particulier, c'est quelque chose de super important. Un lac ça sert à beaucoup de choses! », insiste-t-elle.

Les usagers et les décideurs sont donc invités à prendre part à une discussion autour des enjeux qui concernent les lacs. Une plus grande surveillance, l'adoption de mesures de protection, et surtout, développer une vision plus globale de ce que représente cette précieuse ressource, devraient guider la réflexion.

La conférence Déclic « Menaces sur les lacs » se tiendra à l'Espace culturel de Magog, le jeudi 12 mars, 19 heures. L'entrée est gratuite et sans réservation.

 


1077 Printemps 20
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La STS passe à son horaire d'été

La STS passe à son horaire d'été
La ville de Sherbrooke adopte des mesures d'aide pour ses citoyens

La ville de Sherbrooke adopte des mesures d'aide pour ses citoyens
Recup Estrie mars20
NOS RECOMMANDATIONS
De la musique pour garder le moral

De la musique pour garder le moral
À 4789 km

À 4789 km
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

HS Mars 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherb_achat_local_2020
 
François Fouquet
Lundi, 30 mars 2020
Tous dans le même bateau

Daniel Nadeau
Mercredi, 25 mars 2020
L’occasion fait le larron…

Isabelle Simoneau
Mardi, 24 mars 2020
De la musique pour garder le moral

JD Mars 2020
1077 Printemps 20
Sercovie: méthodes et services adaptés Par Anita Lessard Lundi, 23 mars 2020
Sercovie: méthodes et services adaptés
Divertissement pour ados confinés Samedi, 28 mars 2020
Divertissement pour ados confinés
À 4789 km Par Alexis Jacques Dimanche, 22 mars 2020
À 4789 km
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous