Club de Golf Manoir Des Sables 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
SPORTS
Régionaux
Phoenix de Sherbrooke
Radioactif Forfait Internet mai 2018
SPORTS / Régionaux
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Vendredi, 29 juin 2018

Baseball féminin: entre fraternité et compétition



 Imprimer   Envoyer 
De gauche à droite, Marie-Laurence Gaudreau (Bar Le Shelby), Cindy Vachon Lasenba (Laiterie Coaticook) et Sabrina Gaudreau (Resto-bar Stanley, équipe gagnante) qui a remporté le titre de la joueuse la plus utile de la semaine. (Photos Classique Pif, Photos SM)

La Classique Pif bat son plein jusqu'à dimanche, mais les compétitions de baseball féminin ont pris fin hier, à la suite de la victoire de l'équipe du Resto-bar Stanley. Question d'en apprendre un peu plus sur ce sport qui passionne de nombreuses femmes, EstriePlus.com est allé à la rencontre de quelques joueuses.

En charge des compétitions féminines pour la Classique Pif, France Blanchette voit les foules augmenter d'une année à l'autre. « Il faut dire que le calibre est de plus en plus fort. Aujourd'hui, les spectateurs viennent voir jouer autant les hommes que les femmes. »

Oui, il y a l'aspect compétitif qui donne un bon spectacle, mais le baseball féminin à la particularité d'être reconnu pour sa fraternité. Et cette solidarité entre les filles va bien au-delà des équipes.

L'aspect social

Dans l'équipe de la Laiterie de Coaticook, Cindy Vachon Lasenba joue au baseball depuis l'âge de cinq ans, initiée par les membres de sa famille bien nombreux à avoir la force du bras.

« J'aime l'aspect compétitif et le défi de se surpasser soi-même, mais j'aime particulièrement la complicité qu'on retrouve entre les joueuses, peu importe l'équipe. Évidemment sur le terrain, on veut gagner et la rivalité est bien présente, explique-t-elle, mais en dehors des matchs, c'est différent. Nous sommes capables d'êtres des amies et de s'encourager.C'est quelque chose qu'on ne verra jamais chez les gars, qui sont vraiment plus compétitifs », poursuit Cindy, qui a remporté les honneurs à quelques reprises, dans une équipe qui fait presque toujours bonne figure au Pif. 

« C'est certain qu'on joue pour avoir du plaisir, mais le Pif est le tournoi le plus important de l'année, alors chaque équipe veut le gagner! De notre côté, on a souvent remporté le tournoi, mais la semaine ne s'est pas bien déroulée pour nous cette année. »

Sportive dans l'âme, Dominique Dauphin fait partie de l'équipe Solutionprêt. Elle prend part à la Classique Pif depuis neuf ans. Elle joue aussi au soccer et au hockey, mais avoue avoir un attachement particulier pour le baseball. Elle joue d'ailleurs dans différentes ligues, dont l'équipe mixte Les Braves de Magog, depuis 15 ans.

« J'adore l'aspect social et le côté festif de ce sport. Les tournois, c'est ce que je préfère, pour le défi sportif de se rendre le plus loin possible dans la compétition. C'est un sport qui demande des habiletés techniques et beaucoup de concentration, un peu comme le golf. »

Dominique fête cette année ses 20 ans de passion pour ce sport. « C'est une joueuse dans mon équipe de hockey (Annie Houde, équipe Laiterie Coaticook) qui, à l'époque, m'a proposé de venir jouer en remplacement dans son équipe. J'ai accepté en pensant que je n'allais que dépanner pendant quelque temps, mais finalement, c'est devenu une passion », raconte celle qui a pour conjoint un passionné de baseball. D'ailleurs, leurs deux enfants les accompagnent dans presque tous leurs tournois.

Âgée de 54 ans, Lise Lamoureux fait certainement partie des doyennes du baseball féminin. En 45 années de jeu, elle n'a pris qu'une seule pause (imposée) d'un an.

« Je jouais dans les grosses équipes de la classe Invitation auparavant, mais en 2015, j'ai eu un cancer du sein et j'ai été obligée de prendre une pause. À mon retour je n'avais plus les capacités. Par contre, j'avais envie de redonner au suivant toute mon expérience de balle. Alors j'ai décidé de monter une équipe locale l'an dernier. »

L'équipe PelousestrimXpress réunit des anciennes consoeurs de Lise et des jeunes joueuses prometteuses.

« Cette équipe donne la chance à des filles qui ne sont pas nécessairement recrutées pour le Pif. Certaines d'entre elles en sont à leurs premières années de balle. Je suis bien fière de mes filles; elles ont du potentiel et s'améliorent sans cesses », indique celle qui s'envolera dans quelques jours pour l'Italie, au Championnat mondial de bateau-dragon, avec une équipe composée entièrement de survivantes du cancer du sein.

Le Pif, en finale

Cette année, huit équipes ont pris part à la compétition de classe provinciale féminine, soit Bar Le Shelby, Incroyables Hyundai Sherbrooke, Boucherie Clément Jacques, Laiterie Coaticook, Resto-bar Stanley, Tardif Diesel, PelousestrimXpress et Solutionprêt.

En finale jeudi, l'équipe du Bar Le Shelby affrontait l'équipe Resto-bar Stanley. La victoire a été remportée par Resto-bar Stanley, pour une troisième année consécutive.

Pour France Blanchette, les deux équipes méritaient la victoire, malgré leur parcours bien différent.      

« Les finalistes du Shelby joue à peine depuis quatre ans pour le Pif, indique-t-elle. Elles ont eu une progression époustouflante depuis leur arrivée. Elles sont très fortes et étaient de taille à rivaliser avec l'équipe qui a remporté le championnat. Cette dernière (Resto-bar Stanley) en est à une troisième victoire consécutive, mais ça n'a pas toujours été le cas. Les filles sont de bonnes joueuses, mais elles ont eu des années difficiles. Elles ont persévéré! »

La Classique Pif se poursuit jusqu'à dimanche, au parc Quintal.

 


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
2000 athlètes au plus grand événement sportif

2000 athlètes au plus grand événement sportif
Un projet-pilote dédié au vélo au Mont-Orford

Un projet-pilote dédié au vélo au Mont-Orford
NOS RECOMMANDATIONS
20 microbrasseries pour une 3e Grande coulée

20 microbrasseries pour une 3e Grande coulée
Un record pour le Défi  têtes rasées à Magog

Un record pour le Défi têtes rasées à Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Club de Golf de Sherbrooke
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 13 juillet 2018
Tout sur la vitamine D

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Jeudi, 12 juillet 2018
Est-ce possible de maigrir du ventre de façon ciblée?

Daniel Nadeau
Mercredi, 11 juillet 2018
Garder le cap sur l’avenir!

Priscilla Boutin
Mercredi, 11 juillet 2018
C’est l’été, comment faire pour ne pas abîmer nos cheveux?

Sylvie L. Bergeron
Mercredi, 11 juillet 2018
Sherbrooke, capitale musicale en saison estivale !

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Est-ce possible de maigrir du ventre de façon ciblée? Par Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in Jeudi, 12 juillet 2018
Est-ce possible de maigrir du ventre de façon ciblée?
Des vendeurs itinérants de thermopompe fraudent à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Vendredi, 13 juillet 2018
Des vendeurs itinérants de thermopompe fraudent à Sherbrooke
Rues restreintes pour la Fête du lac Par Cynthia Dubé Jeudi, 12 juillet 2018
Rues restreintes pour la Fête du lac
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous