Remises Gagnon
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
HABITATION
Construction Estrie
Ma maison
Jardin et fleurs
J & M Grégoire
HABITATION / Construction Estrie
APCHQ Estrie Par APCHQ Estrie

Lundi, 18 juin 2018

Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments



 Imprimer   Envoyer 
Les grands arbres dont le port s'étire par-dessus les toits contribuent à réduire les frais de climatisation.

Les grands arbres et leurs racines qui poussent tout près des bâtiments peuvent-ils provoquer des dommages? Le point sur les risques qu'ils représentent et les précieux services qu'ils nous rendent.

La plupart des arbres ne menacent en rien les bâtiments. Regardez avec quelle délicatesse un tronc finit par envelopper une clôture en fer forgé! Les vents violents peuvent faire tomber des branches d'arbres sur la maison. À l'automne, les feuilles mortes remplissent rapidement les gouttières. Ces désagréments pèsent bien peu contre les avantages que procurent les arbres : ombrage rafraîchissant, lutte aux îlots de chaleur, biodiversité et embellissement.

Les fondations

« Une racine, dans son extrémité, est un corps très mou. Elle n'a pas la capacité de percuter un objet pour le pénétrer. Elle n'a même pas la faculté de détecter la présence d'eau », explique Guillaume Couture, ingénieur forestier au Service des grands parcs, du verdissement et du Mont-Royal à la Ville de Montréal.

À moins que les fondations soient déjà très mal en point, la croissance des racines ne peut pas exercer une pression suffisamment forte pour les endommager. Par contre, dans leur quête d'aliments et d'eau, les racines peuvent s'inviter à l'intérieur par des fissures existantes ou le mortier désagrégé d'une fondation de pierres.

Une racine qui croit peut provoquer un certain soulèvement et déloger une dalle de trottoir, reconnait l'ingénieur forestier Guillaume Couture.

Les drains de fondation

Les arbres matures boivent beaucoup d'eau. Peupliers, saules et érables argentés sont particulièrement goulus. Les cèdres aussi. « S'ils sont près des bâtiments, ils auront tendance à aller développer leurs racines dans les drains de fondation », prévient Jacques-André Rioux, qui a été professeur d'horticulture ornementale à l'Université Laval.

Il est possible de faire réaliser un examen par caméra du drain de fondation (le drain français), pour voir s'il est colonisé par des racines et obstrué. Si c'est le cas, il faudra évaluer la pertinence de remplacer le drain existant, une opération qui coûte plusieurs milliers de dollars. S'il n'y a aucun surplus saisonnier d'humidité au sous-sol, on peut très bien vivre avec un drain de fondation peu ou pas fonctionnel.

Les égouts

« J'ai vu des conduites d'égout de 100 ans avec des arbres matures à proximité et aucune racine à l'intérieur », rapporte Stéphane Desormiers, entrepreneur spécialisé en remplacement de conduites d'égouts et d'entrées d'eau.

Les racines d'arbres peuvent cependant rapidement envahir une conduite d'égout endommagée ou mal installée. Il suffit que l'étanchéité ne soit pas parfaite pour que les racines s'introduisent par les joints. D'après Stéphane Desormiers, les espèces les plus envahissantes seraient l'érable argenté et le saule pleureur.

Les murs et fils électriques

Les branches d'arbres peuvent venir fouetter le bâtiment et provoquer de l'usure, notamment sur les gouttières ou le parapet au sommet de la façade. Ils peuvent aussi user les fils électriques.

Si l'arbre se trouve sur le domaine public, on peut composer le 3-1-1 pour demander qu'il soit élagué. On peut aussi communiquer avec Hydro-Québec. Pour les arbres en terrain privé, il faudra faire appel à une entreprise spécialisée.

L'érable à Giguère est une essence qui pousse rapidement et qui est particulièrement vulnérable aux bris. On le tolère, mais on le préfère loin des bâtiments. L'érable à Giguère se retrouve souvent dans le fond des cours arrière, à des endroits où il s'est implanté naturellement.

Le toit

Les grands arbres dont le port s'étire par-dessus les toits contribuent à réduire les frais de climatisation. En bloquant les rayons UV du soleil, ils ralentissent aussi l'usure des bardeaux d'asphalte et autres membranes de toit.

« S'il y a trop d'ombre, il faudra élaguer, dit Jacques-André Rioux. La toiture n'aura pas le temps de sécher entre deux pluies et il y aura formation de mousse. » Cette mousse et les autres débris végétaux doivent être retirés au moins une fois par année, pour éviter que l'humidité qu'elle retient ne détériore la toiture.


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
L'entretien d'une vieille cheminée

L'entretien d'une vieille cheminée
NOS RECOMMANDATIONS
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour

Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature

Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Remise Gagnon
 
APCHQ Estrie
Lundi, 12 novembre 2018
L'entretien d'une vieille cheminée

Jacinthe Dubé 29 oct 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Une quinzaine de sorties et Don-Bosco fermée Par Vincent Lambert Mardi, 13 novembre 2018
Une quinzaine de sorties et Don-Bosco fermée
L'entretien d'une vieille cheminée Par APCHQ Estrie Lundi, 12 novembre 2018
L'entretien d'une vieille cheminée
Tu veux perdre du poids? Lèves-en Par William Lafleur Mercredi, 14 novembre 2018
Tu veux perdre du poids? Lèves-en
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous